GĂ©raldine Revillard, photographe, a trois autres passions : la Corse, l’abstrait et le flou artistique, qu’elle rĂ©unit dans ses clichĂ©s. De vrais tableaux ! Rencontre


Vous vivez en Corse depuis 15 ans. OĂč habitiez-vous avant ? Et quelles sont les raisons qui vont ont motivĂ©e Ă  vous y installer ?

Je suis originaire de Savoie. J’ai dĂ©couvert la Corse de maniĂšre classique, en vacances, et j’ai vraiment eu le coup de foudre ! Lorsqu’un jour j’ai eu l’opportunitĂ© professionnelle de passer l’hiver en Savoie et l’étĂ© en Corse, je n’ai pas hĂ©sitĂ©. Mais au bout d’un moment, j’en ai eu assez de ce rythme de vie, alors j’ai dĂ©cidĂ© de m’installer pleinement sur l’üle.

Dans quelle rĂ©gion de l’üle vivez-vous ?

J’habite Ă  Corbara, en Haute-Corse, dans la rĂ©gion de Balagne (cĂŽte nord-ouest de l’üle), entre Calvi et l’Ile Rousse. C’est un village pittoresque du littoral Ă©maillĂ© de placettes, de fontaines (dont certaines trĂšs anciennes, bien apprĂ©ciables l’étĂ©), de passages voĂ»tĂ©s, de lavoirs


La photo est-elle une passion de toujours ?

Non. J’ai commencĂ© Ă  prendre beaucoup de photos en arrivant en Corse. Il faut dire que tant de beautĂ© inspire !

La mer revient souvent dans vos photos. Ce qui se comprend dans un lieu pareil ! Mais qu’est-ce qui vous inspire le plus en elle ? Une couleur ? Une lumiĂšre ? Une atmosphĂšre ?…

D’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale, il est effectivement difficile de rĂ©sister Ă  son appel. Mais dans mon travail de l’abstrait, elle a aussi la particularitĂ© de permettre d’obtenir un rĂ©sultat filĂ© spectaculaire Ă  nul autre pareil.

Le flou artistique et l’abstrait sont-ils votre signature depuis le dĂ©but ?

Non, c’est venu progressivement. Des photos de Corse, on en voit Ă©normĂ©ment et c’est peu dire ! Alors j’ai cherchĂ© Ă  me dĂ©marquer par un style personnel. Et aprĂšs plusieurs essais, j’ai Ă©tĂ© sĂ©duite par les rĂ©sultats, alors j’ai continuĂ© dans cette voie.

Quelle est la saison que vous prĂ©fĂ©rez en Corse ?

Le printemps. C’est encore bien vert, il y a des fleurs partout, les paysages sont plus variĂ©s. L’étĂ©, c’est davantage « brĂ»lĂ© Â» car la rĂ©gion est trĂšs sĂšche Ă  cette saison.

Quel moment de la journĂ©e vous inspire le plus ?

Comme tous les photographes, le matin et le soir, car les couleurs sont alors flamboyantes !

Parlez-nous un peu des Corses… Je ne vous demanderai pas ce que vous n’aimez pas chez eux ! Mais au contraire, ce que vous aimez le plus


Ils sont trĂšs attachĂ©s Ă  leur Ăźle et l’ont farouchement dĂ©fendue pour la prĂ©server au maximum. Ça l’a sauvĂ©e !

La visite privée de Géraldine

Une boutique fĂ©tiche ? La boutique de dĂ©co (autre passion) dans laquelle je travaille : Île… Ă©tait une fois
8 Rue Pascal Paoli – 20220 L’Île-Rousse
https://ile-etait-une-fois.com/

Un restaurant prĂ©fĂ©rĂ© ? Ghjunchitu : les pieds dans l’eau, une dĂ©co « mer » superbe et des produits locaux.
Lieu-dit Parata – 20256 Corbara

Un artiste, un artisan, un créateur à découvrir ? Un coutelier qui travaille de maniÚre artisanaleet offre un bon rapport qualité-prix : Jean-Noël Guillaumin.
https://www.couteaux-corse-guillaumin.com/

Un endroit, un point de vue Ă  ne pas rater ? Il y en a tellement que le choix est impossible ! Je dirais quand mĂȘme la pointe de Spano, jusqu’aux cĂŽtes de Lumio, oĂč le panorama sur la baie de Calvi est magnifique. Mais c’est vraiment parce qu’il faut choisir !

Site : www.gegereve.com
Instagram : @geraldine.reve

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here